18 octobre 2006

Etat sauvage:armes intelligentes

babyandgun

Version impression Envoyer cet article

Monde
L’armée israélienne se déchaîne sur Gaza

Palestine . De nouvelles incursions israéliennes ont fait 21 morts en trois jours. Une enquête tend à prouver que Tsahal utilise une arme expérimentale particulièrement terrible.

Bande de Gaza, envoyé spécial.

Jeudi, le ministre travailliste israélien de la Défense, Amir Peretz, avait donné l’ordre à l’armée d’étendre ses opérations sur la bande de Gaza, officiellement pour empêcher de nouvelles attaques de roquettes contre les localités du sud d’Israël. Les militaires, qui ont installé un centre de détention provisoire à la frontière avec la bande de Gaza pour y interroger les Palestiniens arrêtés lors des dernières incursions, se sont exécutés sans rechigner.

Samedi après-midi, un avion de Tsahal a tiré trois missiles contre une voiture transportant plusieurs hommes, en tuant au moins un, selon des responsables de la sécurité palestiniens. Tôt le même jour, six hommes, dont cinq militants du Hamas, avaient trouvé la mort dans une première frappe aérienne. Quinze personnes ont également été blessées, dont deux gravement, dans ces frappes. Plus d’une dizaine de chars israéliens ont également pénétré la zone, appuyés par des hélicoptères de combat.

Des fusillades entre soldats israéliens et Palestiniens ont également éclaté après qu’un missile antichar a tenté d’arrêter la progression d’un bulldozer israélien venu détruire des habitations et des champs d’oliviers. En trois jours, 21 Palestiniens ont ainsi été tués, dont une femme et un enfant de treize ans. Ce qui porte à 5 434 le nombre de personnes tuées depuis le déclenchement de l’Intifada fin septembre 2000, en grande majorité des Palestiniens, selon un bilan établi par l’AFP.

Samedi après-midi, dans le camp de Jabaliya, particulièrement visé par l’incursion israélienne, ils étaient des milliers à participer à l’enterrement des victimes. Dans la mosquée, les corps enveloppés dans un linceul vert, symbole de l’islam et drapeau du Hamas, étaient posés à même le sol, alors que les croyants s’agenouillaient pour prier. Le recueillement terminé, c’est la colère qui s’exprimait dans les rues de ce camp dépourvu de tout et soumis aux agressions incessantes de l’armée israélienne.

Cette nouvelle offensive israélienne est d’autant plus inquiétante que des voix se font entendre au sein de Tsahal pour que la bande de Gaza soit de nouveau réinvestie. Ce qui mettrait à bas tous les efforts diplomatiques déployés pour faire libérer le soldat israélien capturé le 24 juin dernier alors qu’il se trouvait en opération, en échange de prisonniers palestiniens.

Plus grave encore, selon une enquête menée par une équipe de télévision israélienne de la RAI-24 et reprise par le quotidien israélien Haaretz, Israël utiliserait, dans la bande de Gaza, une arme expérimentale particulièrement terrible. Selon des médecins de Gaza, les blessures occasionnées par cette nouvelle arme provoquent l’amputation des membres, brûlent les corps sans que l’on décèle des éclats métalliques. Certains médecins affirment même qu’ils ont extrait des particules qui n’étaient pas décelables aux rayons X.

Le docteur Habas Al Wahid, responsable de l’antenne d’urgence de l’hôpital Shuhada al-Aqsa à Deir el-Balah, explique que les jambes des blessés étaient détachées des corps « comme si une scie avait été utilisée pour couper l’os ». Il y avait des signes de chaleur et de brûlure près du point d’amputation, mais aucun signe que ce démembrement avait été causé par un fragment de métal. Le docteur Juma Saka, de l’hôpital Shifa, à Gaza City, confirme qu’une poudre « comme des éclats microscopiques » a été retrouvée sur les corps et dans les organes des victimes. Des éléments qui ne sont pas sans faire penser à une arme de caractère similaire mise au point par les États-Unis, baptisée DIME (dense inert metal explosive), dont le but est de détruire une cible en occasionnant des dégâts minimaux aux alentours. Si l’utilisation de cette arme est avérée, elle pourrait bien correspondre aux constatations faites par les médecins libanais, lors de la guerre menée cet été par Israël.

Pierre Barbancey

Posté par reactif à 02:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Etat sauvage:armes intelligentes

Nouveau commentaire